PCB

Prévenir les dangers des matériaux toxiques PCB

Les PCB (polychlorobiphényles) sont un mélange complexe de divers composés organochlorés. Ils ont été utilisés en particulier dans les joints d’étanchéité et de dilatation, ainsi que dans la peinture, le mastic, etc. Ces matériaux toxiques ont été employés en Suisse de 1955 à 1975 et sont interdits depuis 1986.

Les bâtiments publics et privés sont concernés : écoles, gymnases, piscines, hôpitaux, maisons de retraite, bâtiments administratifs, grands immeubles d’habitation, centres commerciaux, lofts, et autres bâtiments industriels ou commerciaux. Les PCB sont présents dans les masses d’étanchéité des joints (joints de séparation, de raccord, d’éléments et de contraction) ainsi que dans les joints extérieurs, intérieurs et continus.

Nous proposons des assainissements ou confinements adaptés à toutes les situations, ainsi que le remplacement de ces joints.

 

Risques pour la santé (Office fédéral de la santé publique) :

Les PCB sont bien résorbés par le système gastro-intestinal, et également par la peau et les poumons. Ils se répartissent rapidement dans le corps et s’accumulent dans les tissus graisseux. L'absorption d'une grande quantité de PCB provoque des affections cutanées aiguës (par exemple acné chlorique, pigmentation de la peau), des dommages sur le foie, la rate et les reins et affaiblit le système immunitaire. L’effet cancérigène des PCB a été démontré sur les animaux, mais n’a pas pu être confirmé chez l’homme jusqu’à présent.

Lors d’un accident survenu au Japon en 1968, de grandes quantités de PCB ont abouti dans l’huile de riz et ont été ainsi absorbées par la population pendant plusieurs mois, entraînant chez celle-ci, outre les dommages mentionnés, des troubles neuronaux et une augmentation du nombre de fausses couches. Il est nécessaire d'entreprendre des recherches afin d'établir quels sont les dangers qui existent pour les nourrissons et pour l’embryon. L’effet sur la santé d’une exposition chronique à de très faibles doses de PCB est difficile à évaluer. Un grand nombre d’autres composés organochlorés, qui se trouvent dans l’environnement, peuvent avoir des effets. Dans l’état actuel des connaissances scientifiques, le rôle que peuvent jouer les PCB n'est pas clair. Les effets sur les hormones thyroïdiennes et les conséquences possibles sur le développement du cerveau sont l'objet de discussions à l'heure actuelle. 

Du fait des nombreuses questions qui restent ouvertes quant à l’effet à long terme de l'exposition à des quantités minimes de PCB, des efforts doivent encore être faits afin de réduire durablement l'exposition chronique à ces polluants dits persistants. A titre préventif, les concentrations élevées présentes dans l’air ambiant des locaux doivent être réduites. Pour ce faire, il faut déterminer quels sont les bâtiments en Suisse où des sources importantes de PCB devraient être trouvées. Partant de ce principe, des mesures doivent être effectuées en premier lieu dans l'air des bâtiments tels que les habitations, les hôpitaux, les crèches ou les écoles, lieux où l'on séjourne plus fréquemment. 

Des assainissements effectués dans l'urgence et de manière inappropriée sont à déconseiller absolument. Le risque de dégagement incontrôlé est grand. Des études montrent que les concentrations dans l’air ambiant des locaux peuvent être bien plus élevées après l’assainissement lorsque celui-ci n'a pas été fait dans les règles de l'art. 

 

Pour plus d'informations sur les PCB, consultez les pages suivantes :

Bafu_admin

Bag_admin


Désamiantage et décontamination - Assena - Bienne